Yvan Perrin oublie son débat : la réalité dépasse ma fiction

Dans mon roman, le personnage d’Yves, candidat UDC au Conseil national, arrive juste à l’heure le 26 septembre pour son débat avec Jeanne-Sofia, la candidate verte libérale. Dans la réalité d’aujourd’hui, Yvan Perrin a oublié de venir débattre avec Grégory Jaquert, le candidat socialiste, son ancien collègue policier.

Dans mon chapitre 1, déjà cité dans un précédent article sur les obsessions d’Yvan Perrin, j’imagine la scène suivante (ce sont les premières phrases de Typhons sur l’Hôtel de Ville) : Léandre vient de recevoir un SMS angoissé. Yves n’est pas sûr d’arriver à l’heure car un gros bouchon bloque les tunnels. Jeanne-Sofia est déjà installée depuis six heures quarante-cinq et relit ses fiches. (…) La grande horloge en face de lui n’empêche pas Léandre de jeter un œil à son Apple Watch. Un bouchon se résorbe en général assez vite après la Maladière et Yves est aguerri à ce type de joute oratoire. Ses bons mots font souvent mouche, Jeanne-Sofia doit le savoir. (…)« Ouf ! » lance à haute voix Léandre en voyant Yves entrer dans le studio. « Bonjour Monsieur Yves, installez-vous là en face de Madame Jeanne-Sofia. » Quel visage rubicond, trempé de sueur ! Le bouchon l’a assurément traumatisé, faisant peut-être ressurgir de vieux démons : la peur de pas être parfait, les brouillards écossais. Il est là, c’est l’essentiel, et Jeanne-Sofia, bonne princesse, lui a même versé un verre d’eau. Le débat sera-t-il encore possible dans ces conditions ? 

Ce matin donc, ce même 26 septembre que dans mon livre, RTN organisait un débat sur la sécurité entre les deux anciens policiers et collègues, mon camarade socialiste Grégory Jaquet et Yvan Perrin. Celui-ci n’est pas venu et RTN, à 10 heures 52, a publié cet article avec  l’interview du malheureux candidat. Avec aussi l’interview du président de l’UDC neuchâteloise Walter Willener qui « dézingue » son candidat comme il a l’art de le faire depuis des années.

Voici aussi l’interview du pauvre candidat à la RTS. Et le papier d’Etienne Kocher de la RTS.

Que dire de plus, sinon que la réalité dépasse ma fiction.

Bienveillant, je ne souhaite pas en dire plus aujourd’hui sur l’UDC et son candidat… Les carottes semblent en tous cas être sur le feu …

A relever aussi que Myriam Wittwer, qui gère le « débat » en direct sur RTN, est dans la même situation que Léandre dans le livre. Rempilera-t-elle pour le débat de demain ou s’est-elle dit à la fin, comme son collègue : « Heureusement, c’est Johnny qui l’animera, se rassure Léandre, médusé. » ?

Vous pouvez ici télécharger à nouveau ce chapitre 1 qui n’entrera pas dans l’Histoire mais qui est quand même singulier. Comme un ami internaute me demande si je prévois aussi les bons numéros pour le loto, je vous indique mes ciq chiffres pour l’Euromillions, à savoir les dates des six premiers chapitres du livre : 16, 20, 24, 23, 17. Et 2 + 6 pour les étoiles.

 

 

 

Un commentaire sur “Yvan Perrin oublie son débat : la réalité dépasse ma fiction

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s