Jeanne-Sofia est-elle allée au 19:30 de Darius Rochebin le 20 octobre ?

Typhons sur l’Hôtel de Ville est dédié aux amoureux de la raison. C’est une fiction où le vrai côtoie l’inventé. Il faut donc se méfier des apparences, des fausses nouvelles ou même de ce que pensent ou croient mes personnages. Ou de ce que les journalistes leur disent …

La fin du troisième chapitre a lieu bien avant 19 heures 30 au Château de Neuchâtel le jour des élections fédérales.

Ma question s’adresse aux nombreuses personnes qui aujourd’hui ont lu le chapitre 3 mis en ligne :  Jeanne-Sofia a-t-elle été interrogée par Darius Rochebin en ouverture du 19:30 ?

Le chapitre s’arrête ici :

Sans titre

 

La réponse ne sera pas donnée par moi mais par le livre au chapitre 7.

Petit indice : le roman est écrit au style indirect libre, c’est-à-dire qu’on entre dans les pensées des personnages comme si c’était le narrateur.

Exemple dans le chapitre 3 :

parole de scientifique.jpg

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s